Démence des animaux domestiques agés
Dr. Romi Roth (traduction: Siebenaller Daniel)

Nos membres familiales, les animaux domestiques souffrent similaire aux êtres humains, avec l'âge à des usures et troubles musculo-squelettiques (arthroses) et une détonation sensorielle (surdité, affection oculaire). Le cerveau peut aussi créer des symptômes de maladie. Une étude médicale à l'université d'Edinburgh (Ecosse) a découvert, que chaque deuxième chat âgée de quinze ans ou plus démontre des troubles du comportement. On sait déjà depuis un certain temps, qu'un tier des chiens agés sept ans ou plus démontrent des symptômes de démence. Les vétérinaires parlent de l'Alzheimer des chats et chiens respectivement d'un syndrome de dysfonctionnement cognitif. Jusqu'à aujourd'hui il n'est pas encore claire - similaire aux maladies des être humains - pourquoi on retrouve des dépôts de pigments d'âge (Lipofuszin) ou des protéines (Beta-Amyloide) en forme de fines couches dans le cerveau des animaux malades. La recherche présume comme causes le mérite génétique, des ingrédients alimentaires, mais aussi des déficiences d'activité mentale - surtout observé chez des chats et chiens vivant seul et qui ne sortent que rarement.

Les symptômes de démence les plus fréquents sont catégorisés comme suit:

Pour prévenir ces maladies, il faut jouer souvent avec les animaux âgés. Animer à se mobiliser et de la nourriture adaptée sont aussi important que l'hygiène dans l'âge. Chez les chiens on traite avec un bel succès la maladie avec des médicaments (p. ex. Selegelin et Propentofylin). En tout cas il est préférable de consulter un vétérinaire pour faciliter la vie de l'animal respectivement pour définir ensemble le moment d'une euthanasie eventuelle.

 

 

 

 

Imprimer